L’endurance est certainement la meilleure solution pour entretenir sa forme. Si certains se prêtent volontiers aux randonnées en vélo ou aux joggings en forêt, d’autres s’en tiennent aux sports en salle. Le cardio-training se range notamment dans cette seconde catégorie. Une discipline qui peut impliquer tout un lot d’appareils intelligents.

Mode d’emploi

Le cardio-training consiste à se dépenser de manière significative, jusqu’à la transpiration. Se pratiquant en salle de fitness, ou à la maison, cette discipline fait appel à quatre appareils, à savoir le vélo elliptique, le vélo d’appartement, le tapis de course, ainsi que le rameur. Les trois premiers permettent de travailler les fessiers et les membres inférieurs. De son côté, le rameur se révèle bénéfique pour les deltoïdes postérieurs, mais aussi les avant-bras, les biceps, les dorsaux, ou encore les abdominaux.Le cardio-training se fait en trois séances par semaine, tout en privilégiant un jour (24 heures) de récupération. Parmi les séances figure le HIIT (interval-training à haute intensité). Selon les spécialistes, il brûle un maximum de calories durant l’effort, avec à la clé une augmentation du métabolisme de repos.

Test de Ruffier-Dickson

Pour avoir une idée de l’intensité d’effort à fournir, les pratiquants de cardio-training se soumettent aussi au test de Ruffer-Dickson. Il s’agit dans un premier temps de vérifier le rythme cardiaque au repos. La norme se situe entre 60 à 80 pulsations par minute. Dans un second temps, le pratiquant est appelé à s’adonner à un petit exercice comme faire30 flexions de jambe durant 45 secondes. Après une pause de 60 secondes, il se mettra en position assise,reprendra son pouls et procèdera à un calcul : les trois chiffres (nombre de pulsations au repos, le nombre de flexions de jambes, ainsi que la durée (45 secondes) sont à additionner. Le résultat est à soustraire du chiffre 200, puis à diviser par 10. Un indice de 0 à 10 est jugé « Excellent » à « Bon ». La fourchette de 10 à 15 correspond à un indice« Moyen ». Enfin, un indice de 15 à 20 se révèle « Faible ».

Les avantages du cardio-training

Le cardio-training permet tout simplement d’augmenter son espérance de vie. En effet, il permet de diminuer le risque des affections coronariennes, de manière notable. Des études ont également révélé l’efficacité de cette discipline dans la lutte contre les maladies cardio-vasculaires. En pratiquant un cardio-training assez souvent, un sportif pourra renforcer ses muscles, perdre le gras du ventre, avoir des jambes plus solides et augmenter son estime de soi. La plupart des adeptes de la musculation pensent que le cardio empêche la croissance musculaire. Or, des études montrent que la pratique de cette discipline favorise énormément la prise de muscle. Étant donné que ses bénéfices sont nombreux, il est conseillé de le faire le plus souvent. Toutefois, les personnes qui ont des chevilles sensibles devront limiter l’effort pour ne pas se blesser.

Le cardio-training : comment et pourquoi le pratiquer ?